logo Wolbe bleu
EC-Wolbe-horizontal
Basket (0) Close
No products in the cart.

Comment s’habiller pour éviter de transpirer ? le layering

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Nous avons vu que notre niveau de transpiration dépend de notre activité physique et de notre niveau de stress. L’erreur serait maintenant de croire que notre vie quotidienne professionnelle nous met à l’abri de ce phénomène mécanique. Attention, notre déplacement vers le bureau ou une réunion importante peuvent avoir le même impact qu’un exercice sportif !

Comment optimiser la thermorégulation grâce au « layering » ?

Nous devons impérativement chercher à limiter la hausse de notre température corporelle, et favoriser systématiquement l’évacuation de l’humidité à travers toutes nos couches. Aucune chance de rester au sec, si l’une des couches que nous avons sur nous garde l’humidité ! Ce sont donc les règles du vestiaire de sport qui s’imposent ! Nous vous expliquons ici la sacro-sainte stratégie des trois couches, incontournable dans le monde des sports outdoor pour préserver l’efficacité de l’athlète.

  • La première couche, est celle que nous avons en contact direct avec la peau. En ville, ce sera une chemise, un polo, ou même éventuellement un tee-shirt qu’on mettra sous un pull col roulé. C’est certainement la plus importante de notre solution, et souvent la plus négligée. En évacuant la sueur de la peau, elle évite la sensation de froid due à l’évaporation de celle-ci. Elle doit donc absorber la transpiration facilement et sécher rapidement. Quand on sait que le coton absorbe très bien mais ne sèche pas, et que 95% des chemises vendues pour homme sont en coton…il y a déjà une première incohérence !
  • La deuxième couche, sera en ville un pull, une surchemise ou une veste de costume. Son rôle sera de dissiper lentement la chaleur produite par le corps, pour maintenir une température constante. Et surtout de laisser passer la vapeur d’eau pour ne pas créer un effet hammam sous le vêtement.
  • La troisième couche nous protège des éléments extérieurs (froid, pluie, neige, vent). Alternativement une parka, un trench-coat, un manteau, un imperméable, une veste coupe-vent. C’est sans doute la plus chère et la plus technique. A vous de définir l’exigence qui vous convient ! L’éventail des protections -et donc des prix- est très large. Entre une veste déperlante (traitée chimiquement en fin de production pour faire glisser l’eau… garanti uniquement pendant un certain nombre de lavages) et une veste complètement imperméable (grâce à une membrane résistant à 30 000 mm d’eau et un thermocollage intégral), les prix peuvent être multipliés par 10. Mais encore une fois, il ne faut pas négliger l’aspect respirant de cette troisième épaisseur : respirabilité intrinsèque du tissu ou zips sous les aisselles…

Les aérations invisibles sous les aisselles sont un gros atout pour augmenter la ventilation !