Pourquoi notre chemise est en Tencel® plutôt qu’en coton ?

Notre mission est de redonner de la liberté et du pouvoir aux hommes actifs, en préservant la planète. Aussi, pour combiner l’élégance et la technicité dans le respect de nos valeurs, nous faisons des choix stricts. Celui de produire en Europe; avec des partenaires et des matériaux responsables.
Nous vous expliquons aujourd’hui pourquoi nous avons choisi le Tencel® plutôt que le coton pour notre première chemise business.
Pour comprendre notre raisonnement, il faut d’abord poser quelques éléments de contexte. Pour produire les 100 milliards de vêtements vendus dans le monde chaque année (x2 en 10 ans !), l’industrie textile a fabriqué 111 millions de tonnes de fibres en 2018.
Les fibres synthétiques (polyester, nylon) dominent malheureusement largement cette production : 69% du total, avec 72 millions de tonnes. Et un taux de croissance vertigineux (cf graphique ci dessous).
Le coton est la fibre naturelle la plus produite au monde.  
Avec 27 millions de tonnes, elle représente 84% des volumes de fibres naturelles produites, devant la laine et le lin. La Chine et l’Inde pèsent 50% de la production mondiale, juste devant les Etats-Unis.
production mondiale de fibres textiles
Mais le coton est très exigeant concernant ses besoins climatiques !  Sa culture nécessite 120 jours de pluies abondantes pendant sa période de pousse, et une période de soleil, chaleur et sécheresse encore plus large pour la maturation des graines ! Cette exigence « contradictoire » en fait du coup une culture peu éco-responsable.
Et même s’il existe plusieurs variétés de coton différentes (supima, sea island, égyptien..) ou des aménagements sur le côté bio, les chiffres de sa culture au niveau mondial, sont impressionnants :
  • 2,5% des surfaces cultivées…mais 25% des insecticides et 10% des herbicides utilisés au niveau mondial –source OMS-.
  • 64% des volumes cultivés sont génétiquement modifiés.
  • Et, point absolument clé pour nous : il faut 10 000 litres d’eau en moyenne pour produire un kilo de tissu de coton (6 000 en Chine, 22 500 en Inde) –source Water Footprint network-. Le maïs nécessite à titre de comparaison 1220 litres/kilo et le blé 1000.
Une chemise en coton de 200 g nécessitera donc plus de 2000 litres d’eau et beaucoup de pesticides.
Comme le coton a également pour inconvénient d’absorber l’humidité sans sécher rapidement, et donc de « coller » à la peau, nous avons choisi d’investir d’autres pistes pour trouver la bonne première couche technique du vestiaire Wolbe. Et nous avons opté pour le Lyocell / Tencel®.

Qu’est-ce que le Lyocell / Tencel® ?

C’est une fibre artificielle -crée par l’homme- à base d’un composant naturel : la cellulose de pulpe de bois.
Le procédé technique (dit de « filage au solvant ») a été inventé en 1972 aux États-Unis par la société Enka, puis commercialisé sous le nom de Tencel® par la société britannique Courtaulds.
Rachetée par Lenzing, géant autrichien du textile, en 2004, Tencel® est donc une MARQUE de Lyocell. La plus connue au monde aujourd’hui. Celle que nous utilisons.

Comment fabrique-t-on le Tencel ® ?

Le Tencel® provient d’eucalyptus, bambous, chênes, bouleaux, pins ou hêtres. Généralement récoltés dans des fermes d’arbres gérées de façon responsable (autant de plantations que de découpes).
Le bois est écorcé et coupé en plusieurs petits morceaux. L’oxyde d’amine, un solvant non toxique récupéré à 99,7% et réutilisé au cours de la production, va ensuite dissoudre la cellulose dans des récipients chauffés et pressurisés. La solution est filtrée et pompée à travers des filières, pour donner des longs brins de fibres de Lyocell. Ceux-ci sont ensuite nettoyés, cardés, peignés et éventuellement teints avant d’être filés.
Le cycle de fabrication est court. Il faut 2 h ½ entre la coupe du bois et le filage. ll utilise moins d’eau et d’énergie que d’autres, et ne génère pas de sous-produit nocif

Quelles sont les propriétés techniques du Tencel ® ?

Puisqu’on parle de vêtements, c’est quand même ce qui nous intéresse en premier !
  • L’avantage majeur pour notre gamme Wolbe, c’est que le Tencel® a une RESPIRABILITE NATURELLE. En effet, composé de multitudes de petites fibres hydrophiles, il absorbe l’humidité encore mieux que le coton et sèche beaucoup plus vite. Il limite donc l’apparition d’auréoles sous les bras et les sensations très désagréables de tissu qui colle à la peau après une petite accélération…
  • Ses propriétés antibactériennes sont reconnues. Sans transpiration, il n’existe pas de terrain réellement favorable au développement des bactéries.
  • Il offre une agréable sensation de fraicheur sur la peau en été.
  • Il est très doux, léger et confortable. Sa surface est lisse et soyeuse. Il est parfait pour les peaux sensibles. Mais sa tenue sera cependant trop fluide pour permettre d’envisager un tissu 100% Tencel® dans des vêtements formels pour hommes. Il faudra le mélanger (à de la laine, ou du polyester recyclé).
  • Enfin, le Tencel® est durable. Son élasticité et sa résistance aux plis en font un tissu qui s’entretient bien.

Est-ce que le Tencel® est éco-responsable ?

Clairement oui.
  • Il est évidemment biodégradable.
  • Il nécessite 10 fois moins d’eau que le coton au cours de sa fabrication (1000 litres/kilo). Les forêts ne sont généralement ni irriguées ni traitées.
  • Il produit 10 fois plus de matière que le coton, par hectare cultivé
  • Et le bois est utilisé à 100%, sans gaspillage : 40% serviront pour la pulpe, 10% à extraire des matériaux biosourcés (acide acétique, xylose…) et 50% sera recyclé en énergie
Voilà ! Ces arguments factuels nous ont convaincu d’utiliser le Tencel®.
C'est d'autant plus important qu'une chemise -comme un polo- est la première couche de notre système respirant. Elle doit absorber et évacuer l’humidité au plus vite, pour vous garder au sec et élégant. C'est la condition essentielle pour qu'au final, la ventilation prévue sous les aisselles dans notre trench coat ou notre veste blazer, puisse être efficace !
Mais nous verrons, dans un prochain article, que la laine merino est également une matière extraordinaire dans cette perspective !